mardi 17 mars 2015

Les futures guerres




    

    



Alix TENROC : « Nous avons vu qu’une guerre qui dure a un effet dangereux sur l’économie du pays qui est envahi ou occupé pour une mission de maintien de la paix, sur la population de ces pays, et ses répercussions sur l’ensemble du monde en terme de géostratégies économiques et de territoires. Il est sûr que les USA regarderont à 2 fois avant de partir à l’assaut d’un pays pour le libérer du joug d’oppresseurs ou de dictateurs …. L’observation de ce point est visible pour la Syrie. Alors comment seront les guerres du futur ?? »




Alix TENROC : « Des guerres sans soldat pour éviter d’avoir des morts, des blessés, des problèmes sociétaux dans son pays et la plus économique possible ??? Il est vrai que nous voyons montés au fil des années de nouvelles technologies comme les drones »






Alix TENROC : « ou SWORDS (spécial Weapons Observation Reconnaissance Detection System) petits robots à chenilles autopilotés…. »




Alix TENROC : « Les pays occidentaux en ont assez de ces guerres où ils interviennent avec des morts, des  blessés physiques ou psychologiques et des opérations qui durent dans le temps.






Alix TENROC: "Avec ces systèmes, ils pourront envoyer ces engins qui ne coûteront que, le temps d’une guerre, le matériel utilisé et quelques hommes et femmes qui se trouvent à des milliers de kilomètres du conflit réel.»






Alix Tenroc : « Comme on a pu le voir avec les attaques de drones au Pakistan : Les autorités pakistanaises ont recensé plus de 350 attaques de drones dans le nord ouest de leur pays depuis 2004 causant la mort de plus de 2600 personnes dont 400 civils … (lien en cliquant ici) »





Alix Tenroc : « Nous verrons ressurgir des moyens utilisés durant la guerre froide avec des organismes tels que la CIA pour interagir sur des pays sans y impliquer des soldats américains : tentative de coups d’états, informations ou désinformations, soutien à des parties adverses dans un pays comme le soutien aux moudjahidines afghans lors du conflit contre l’Armée rouge entre 1979 et 1989. (lien en cliquant ici





Alix TENROC : « Cependant il faudra toujours des troupes au sol comme l’a démontré la présence de l’armée française lors de l’opération SERVAL au Mali en 2013 ou Barkhane en 2014 dans le Sahel. »






Alix TENROC : « Des soldats formés pour pouvoir encadrer des pays qui n’ont pas de structures militaires pour contrer des opérations terroristes ainsi qu’une logistique et du matériel qui permettent de pouvoir projeter une force d’intervention rapide 
et enfin nécessitant une connaissance du terrain et de la population, ainsi que des tactiques des rebelles. »





Alix TENROC : « Ce que l’on peut constater c’est qu’avec l’urbanisation croissante dans le monde, des combattants rustiques peuvent mener une guérilla de blocage comme en Somalie. Qu’il n’est pas nécessaire d’avoir de grandes armées pour tenir une partie d’un pays comme l’a démontré en 2012 au Mali le MLNA et ANSAR DINE (lien en cliquant ici





Alix TENROC : « Les guerres entre grandes puissances ont disparues. Les guerres actuelles sont actuellement plus des guerres civiles (Lybie et Syrie) voire ethniques  (Centre-Afrique) pouvant mettre le pays dans le chaos le plus total…. »




 
Alix TENROC : « Sans oublier la cyberguerre qui permet de mettre un pays à genoux sans mort plutôt que d’utiliser des bombes. »




 
Alix TENROC : « Cependant les moyens d’attaques peuvent revêtir toutes sortes de visages : cyberguerre, attentat, dissuasion atomique, mais aussi dans les forces en présence : superpuissance, alliances, coalition, groupuscules terroristes, groupe paramilitaires, sociétés privées militaires (contractors), etc »





Alix TENROC : « Il est intéressant de voir qu’un pays dont la plus grande partie de la population a moins de 25 ans peut basculer plus facilement (Egypte, Syrie, Tunisie) que lorsque le pays est équilibré sur sa pyramide des âges. Le conflit entre Israël et les territoires occupés montrent aussi la difficulté de gestion de territoires. »





Alix TENROC : « Les conflits à venir se tourneront aussi certainement vers les pays d’Asie quand on voit les sommes allouées dans l’avenir à leurs armées respectives »




Alix TENROC : « Et ce dû aux ressources naturelles : 700 millions de personnes dans 43 pays manquent d’eau potable. En effet, les besoins journaliers en eau potable par personnes sont de 20 litres (consommation personnel, 1 litre mais aussi tout ce qui est produit avec pour produire l’alimentation). Actuellement plus de 1 milliard de personnes n’ont accès qu’à moins de 5 litres par jour. L’insuffisance en eau se trouve particulièrement en Chine, en Inde, en Asie Centrale, au Moyen Orient et dans les pays d’Afrique Centrale et orientale. »






Alix TENROC : « Vous pouvez retrouver ici 3 liens sur des articles concernant cette question:









Alix TENROC : « A bientôt pour d’autres reportages … »



      Liens rapides sur d'autres reportages d'Alix TENROC:




Liens rapides sur ces reportages: 


Les transports en commun se développent de plus en plus. Est ce que la voiture reine dans les villes et  sur les grands axes va disparaitre pour être remplacer par le transports en commun

Découvrez ce sujet en  cliquant ici



Vers la Fin du sable ?

Lorsque l'on dit le mot sable on pense soleil, vacances, plages.... Mais le sable est la 2ème matière la plus utilisé par l'homme après l'eau. Et au rythme où la civilisation humaine avance, le sable risque d'être une matière en voie de disparition.

Découvrez en 3 parties les risques et enjeux du sable







     














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire